"Je t'ai vue, ce n'est pas la peine de te cacher.

Mais qu'est ce que tu fais encore sur Facebook ? Combien de fois vais-je devoir te dire de ne pas passer ton temps là-dessus ? ...On est en vacances, je te laisse mon ordi parce que tu me dis que tu as à bosser et je te retrouve sur Facebook. Tu crois que c'est sérieux ? 

Comment ça ? C'est pour le travail ; bien sûr ! Non, mais tu penses sincèrement que je vais te croire ? ... Tu exagères. En fait, fais ce que je dis, pas ce que je fais ; c'est ça ta philosophie de vie ? Tu sais les enfants ont besoin d'un certain équilibre ; et ce n'est pas en voyant Facebook ouvert en permanence qu'on peut se construire.

Je suis déçue. Particulièrement déçue. C'est triste à dire mais c'est comme ça. J'avais une autre image de toi.

Il va falloir que ça change, que tu adoptes d'autres comportements à la rentrée. Là, franchement, je trouve que tu vieillis mal. Et ce n'est pas parce que tu es ma mère, que je ne te dirais pas le fond de ma pensée. 

Maintenant, rends moi l'ordi ; j'ai mon exposé de 4ème à terminer sur la composition chimique des algues des fonds marins de l'Atlantique."