Le soir après un jour de dur labeur, après avoir battu la campagne en long et en large, je pose le pied à terre.

Mener de front mon combat personnel et défendre la cause des plus démunis, protéger les plus faibles,  toutes ces batailles, toutes ces négociations m’épuisent. 

Je descends de mon destrier.

Je n’ai alors qu’une hâte, fausser la compagnie et prendre la poudre d’escampette. Je n’aspire qu’au repos du guerrier.

De guerre lasse, je laisse les armes à la porte de la chambre. Je tire le rideau pour me couper du monde.

Approchez

aDSC00667

Entrez

aDSC00664

Entrez, vous dis-je

aDSC00666

Je suis derrière le rideau, je vous attends. Je vous conterai moult aventures de chevalier et d’amour courtois, toute la nuité durant…

" Que fais-tu, grande gamine ? Tu n'en avais pas assez de ton boulot, de l'université ? Te voilà plongée en plein Moyen-âge ?
- Oui, je cours, je m'évade... Je plonge dans le passé pour oublier mon passé... Regarde : cette petite tente n'est-elle pas une invitation à se ressourcer ? Se couper du monde actuel pour déconnecter vraiment de la morosité ambiante. Un voyage dans le temps à portée de main. Oui, je plonge dans le Moyen-âge..."