J'en appelle aux scénaristes de tous pays ou à vous pour trouver une solution au problème que je vais vous exposer. Parce que moi, je ne sais pas comment m'en sortir...

Avez-vous déjà vu ce film  "un jour sans fin" ? Le héros, journaliste va dans une petite ville pour couvrir l'événement du jour : le jour de la marmotte (oui, la bestiole). Le hic, c'est qu'il se réveille tous les jours, avec " I've got you babe ! " au radio réveil (ça, c'est plutôt sympa !) En fait, il revit ce même jour indéfiniment. A la colère des premiers jours, succède une stratégie pour faire de ce jour un moment heureux (et pour séduire une belle, par la même occasion).Il apprend à connaître les uns et les autres et transforme la contrainte en atout. Bref, il trouve le moyen de sortir de cette situation avec bonheur. Et c'est merveilleux...

C'est là où je ne sais plus... Comment ?...

Je vous expose : j'ai l'impression de vivre toujours le même jour. Ça commence comme ça :

" Pfff ! C'est le pire jour de la semaine ". Inlassablement, mon petit déjeuner est interrompu par un "Pfff ! C'est le pire jour de la semaine ". Au début, j'ai cru pouvoir inverser la tendance, mais j'y suis impuissante. Ça donne donc :

Lundi :

" Pfff ! C'est le pire jour de la semaine."

Mardi :

" Pfff ! C'est le pire jour de la semaine.
- Ce n'était pas hier, le pire jour de ta semaine ?
- Non. C'est le pire jour de la semaine parce que j'ai latin.
- Ah, o.k."

Mercredi :

" Pfff ! C'est le pire jour de la semaine.
- Ce n'était pas hier, le pire jour de ta semaine ?
- Non. C'est le pire jour de la semaine parce que j'ai sport. Deux heures. Et badmington en plus !
- Ah, o.k. "

Jeudi :

" Pfff ! C'est le pire jour de la semaine .
- Ce n'était pas hier, le pire jour de ta semaine ?
- Non. C'est le pire jour de la semaine parce que j'ai une heure de permanence en fin de journée et tu ne peux pas venir me chercher.
- Hum, je vois ".

Vendredi :

" Pfff ! C'est le pire jour de la semaine.
- Ce n'était pas hier, le pire jour de ta semaine ?
- Non. C'est le pire jour de la semaine parce que ça va être poisson à la cantine.
- Il en faut... "

Là, je vous devine : vous allez me dire "samedi, c'est pas pareil ?..." Bah...

Il est vrai qu'on se lève plus tard. Mais au petit déjeuner, même rengaine :

" Pfff ! C'est le pire jour de la semaine.
- Ce n'était pas hier, le pire jour de ta semaine ?
- Non. C'est le pire jour de la semaine parce que je ne vais pas voir ma copine..."

Je vous fais grâce du dimanche ? De toute façon, c'est aussi le pire jour de la semaine...

Alors, si vous avez une solution, parce que commencer chaque jour par cette dose de râlerie, je vous avouerais, ça me fatigue... Et j'ai beau chercher que dire, la situation n'évolue pas... C'est vraiment le pire matin que je revis inlassablement...